natural (re)born yogi

This WordPress.com site is about my path in life, through yoga and music

Image du corps et du Soi…

20140513-130518.jpg
Bonjour les francophones, à la demande générale, voici une version française de mon dernier article…

Je vais donc commencer avec un avertissement, il y a quelques photos “explicites” à la fin, ok, avec un peu de floutage, mais bon.. S’il vous plait, prenez le temps de lire l’article plutôt que de défiler jusqu’aux photos…

On peut voir beaucoup de montages avant/après sur le net, certains hautement respectables et admirables, je vous propose autre chose aujourd’hui…
Quand j’ai entamé ce chemin, qui m’a permis de transformer la confiance et l’affection pour une amie en amour pour moi même, je reniais des années de mauvaise estime de moi. J’étais incapable de vraiment me regarder dans le miroir. Et mon Moi profond s’en retrouvait masqué derrière cet écran de fumée.
La mésestime de soi est nourrie par une fausse image de votre corps. Si vous n’acceptez pas vraiment cette image telle qu’elle est, il est pratiquement impossible de voir votre Moi profond.
J’insiste, vous devez vraiment accepter votre corps tel qu’il est!! Ce n’est pas une mince affaire.
Quand j’étais dans mes années de déni, parfois, je me sentais vraiment bien, je me sentais apprécié comme un mec cool et marrant, qui joue de la bonne musique. Et donc j’acceptais une image fausse de mon propre corps, pensant “t’es cool mec!!”, ignorant ma balance, mon manque de souplesse, mes problèmes de genoux, de dos… Les antidouleurs et anti-inflammatoires ont fait partie de ma vie, presque au quotidien.
Et c’est facile de nier qu’il y a un problème, votre est là 24/24, 7j/7, vous ne voyez pas les changements qui s’installent insidieusement au fil du temps.
Avant de commencer ce parcours vers une meilleure acceptation de moi, je ne pouvais partager avec qui que ce soit les chiffres qui étaient sur ma balance. Et me dénuder était devenu un concept de science fiction, que ça soit pour les médecins ou pour mon intimité.
Pour un jeune adulte, c’est dur quand je regarde en arrière. Comme si je me refusais le droit de partager mon intimité, le droit à ces plaisirs…
C’est là que ce voyage a commencé avec la plus improbable thérapie de choc, sans échappatoire possible pour un cas aussi sérieux… Se retrouver presque nu dans une salle remplie de Yogis/contorsionnistes mais aussi… Pleine de miroirs!! Pas d’échappatoire. Juste de la confiance et de l’affection pour une vieille amie pour soutenir mon cœur tremblant.
J’ai assez parlé de ce choc initial auparavant, avec ce sentiment incroyable de reprise de contact entre mon corps et mon esprit.
C’est ici donc qu’a commencé ce voyage à la rencontre de mon Moi profond.
Et le chemin n’est pas droit!! Parfois l’image faussée de mon corps est de retour, et l’écran de fumée de déploie à nouveau entre moi et Moi, me rendant aveugle à toutes mes forces, mes progrès, et, le plus important dans cette situation, ça me rendait aveugle au soutien le plus précieux à ce niveau, mes proches. Il me semble, quand je suis au fond du trou, que je suis comme avant, que je ne mérite rien ni personne… Ou parfois, quand l’ego s’en mêle, je me sens incompris, à l’exact opposé, comme si j’étais le seul capable de voir tout ce que je fais pour moi. Je me suis accroché au retour incroyable, à tout l’amour que j’ai reçu depuis, devenu comme dépendant à ce sentiment, incapable d’éprouver de la gratitude pour l’amour et le soutien que je continue de recevoir, parce qu’il n’est plus aussi fort (que ce que j’attends). Ce qui m’a fait redescendre à nouveau.
Aveuglé.
Alors j’ai cherché de l’aide, j’ai pris la décision d’entamer une thérapie.
Avec l’aide de ma psy, je me suis rendu compte à quel point j’étais aveugle à toutes les bonnes choses que je faisais déjà pour mon Moi profond, insensible à la beauté de ce parcours.
J’ai atteint un point où je cherchais un nouveau challenge pour mieux m’accepter. Un challenge que peu d’entre nous sont prêts à réaliser en vérité, même les plus “sexy” d’entre nous.
Ce challenge m’est tombé dessus sous la forme d?une expérience inattendue. J’étais allongé dans l’herbe avec une amie, nous profitions d’un beau soleil. Je ne sais pas pourquoi ces mots sont sortis de ma bouche “j’ai envie de me rouler à poil dans l’herbe”, elle “bah, vas-y!!”. Pas d’échappatoire.
Je l’ai fait, elle a pris mon appareil photo pour un shootons qui s’est révélé être un nouveau choc pour moi. J’ai VU les changements sur mon corps. Je les sentais déjà, je commençais à les accepter, mais les VOIR vraiment, c’est complètement différent. Bien sûr, cette peau pend depuis déjà un moment, mais mon propre ventre était un concept externe que je ne percevais pas comme maintenant, de la peau et de la graisse encore accrochée, mais tellement moins qu’avant…
Sur ce chemin, très souvent, on se focalise trop sur l’objectif, sur le chemin restant à parcourir, et on oublie de profiter de ce chemin, on oublie qu’on est parti de si loin…

20140513-135828.jpg

20140513-135835.jpg

20140513-135843.jpg

20140513-135850.jpg

20140513-135856.jpg

20140513-135903.jpg

20140513-135911.jpg

20140513-135918.jpg

20140513-135925.jpg

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Information

This entry was posted on May 13, 2014 by .
%d bloggers like this: